ÎLES MARQUISES

Logo gris

LES MARQUISES, L'ARCHIPEL MYTHIQUE

Mythique et mystique. Une terre qui a attiré les explorateurs et inspiré les écrivains, les peintres et les artistes. Des paysages accidentés et époustouflants de montagnes, de vallées, de plateaux et de falaises. Une nation d’anciens guerriers fiers et redoutables, distincts des Tahitiens, avec leur propre langue et leur propre culture. Un peuple qu’un simple sourire conquiert. Les îles Marquises sont un monde à part entière.

Situées à 1 500 km au Nord-Est de Tahiti, l’archipel des Marquises se compose de 12 îles, dont seulement 6 sont habitées. Les Marquises émergent de l’océan Pacifique, hautes et luxuriantes. La nature y est brute et son charme puissant. C’est une terre d’histoires et de légendes, aussi fascinante qu’inoubliable. Bienvenue aux Marquises, la « Terre des Hommes ». 

Fenua Enata devrait être le nom que l’on retient des Marquises. D’après la légende, chaque île de l’archipel est un des piliers de fondation d’une divine maison, bâtie pour les hommes par le dieu Oatea et son épouse Atanua.

Les deux grands piliers furent Ua Pou, la poutre faîtière Hiva Oa ; les autres poutres et traverses furent Nuku Hiva, Fatu Hiva le toit ; Tahuata était la lumière de l’aube, Mohotani le chant de l’oiseau et l’ensemble des restes de la construction devinrent Ua Huka. Après le temps des dieux vint le temps des hommes. Or, l’efficacité espagnole, qui avait lancé ses galions sur l’ensemble de la terre dès le 15ème siècle, en décida autrement. Ainsi le nom Marquesas fut-il donné par l’explorateur espagnol Alvaro de Mendaña dès 1595, tandis que les quatre îles du sud, aperçues ou explorées par les marins de l’expédition espagnole, prirent de saints noms : Santa Magdalena (Fatu Hiva), Santa Dominica (Hiva Oa), Santa Cristina (Tahuata) et San Pedro (le rocher noir de Moho Tani). Celles du nord eurent les honneurs d’un Américain, en 1791, Joseph Ingraham et furent aussi rebaptisées : Ua Huka devint Federal, Nuku Hiva devint Washington et Ua Pou, l’île Adams.

La postérité oublia vite ces noms que les Marquisiens avaient toujours ignoré, tandis que le Français Etienne Marchand prenait possession de l’archipel au nom de la France et du nouveau régime. Ces îles devinrent les îles de la Révolution. L’histoire s’en réjouit furtivement, pas la mémoire, qui n’a finalement conservé, au fil des ans, que Les Marquises. De cette dénomination administrative, la poésie s’empara et l’on aime assez finalement, la douceur de ce titre. Mais pour vous visiteurs, qui souhaitez ressentir l’histoire et la puissance émotionnelle des Marquises, rappelez-vous ceci : ces îles du bout du monde s’appellent Fenua Enata, la Terre des Hommes.

La légende des Iles Marquises assimile la création de l’archipel à la construction par le dieu Oatea d’une maison pour son épouse Atanua

Logo gris

Hiva Oa

Selon la légende, Hiva Oa symbolise la « grande maison » du Créateur. Dans les temps modernes, elle est devenue le « jardin des Îles Marquises » grâce à ses terres fertiles et luxuriantes. L’île est implacablement gouvernée par la nature, verte, envahissante et lumineuse au point que les routes et les maisons s’effacent, mêlées à l’environnement. Les paysages accidentés de l’île mélangent des crêtes pointues, des pics et des vallées éparpillées où l’on retrouve des sites archéologiques et des ruines. Hiva Oa possède les plus grandes statues tiki de Tahiti Et Ses Îles. Avec ses plages de sable noir ombragées par de puissantes falaises qui plongent dans l’océan Pacifique, Atuona, le village principal de l’île, est niché à l’extrémité de la Baie de Taaoa. Il est surplombé par le Mont Temetiu à 1 276 mètres et le Mont Fe’ani à 1 016 mètres. C’est aussi l’île où deux célèbres artistes ont choisi de vivre leur vie : le peintre Paul Gauguin et le poète, chanteur et acteur Jacques Brel.

Ua Pou

Ua Pou est le symbole des piliers de l’entrée de la « maison du Créateur ». Des colonnes basaltiques monumentales Poutetaunui et Poumaka, deux guerriers légendaires flirtent avec le ciel. En 1888, ils ont inspiré l’écrivain Robert Louis Stevenson qui les compare à deux « flèches volcaniques semblables à un clocher d’église ». Ils surplombent fièrement le village de la Baie de Hakahau, le village principal de l’île.

Nuku Hiva

Si l’on devait symboliser la maison de Dieu à travers les Îles Marquises, Nuku Hiva qui est la plus grande île, représenterait la partie supérieure. Ses pics vertigineux et ses pentes étonnantes se fondent avec le bleu de l’océan Pacifique. Un univers spécial vous ouvre ses portes. Le point de départ de votre aventure est Taioha’e, la capitale régionale de l’archipel, située à la fin d’une grande baie portant le même nom. Des paysages remarquables, une histoire archéologique incroyable, de superbes histoires et une culture riche sont tous à découvrir au côté d’une population particulièrement amicale.

Fatu Hiva

Fatu Hiva, qui constitue le toit de la maison du Créateur, est une île au relief spectaculaire. Dès l’arrivée depuis la mer, sa magie opère avec ses paysages à pic où une végétation luxuriante se confond avec le ciel. En 1937, Thor Heyerdahl et sa femme, en quête de nature et d’authenticité, ont débarqué sur l’île et ont renoncé à leur vie moderne. Aujourd’hui, l’arrivée sur l’île revient à expérimenter les mêmes sensations. Les habitants vivent près du village d’Omoa, où ils fabriquent des tapas traditionnels et renommés faits à partir de l’écorce des arbres. Hanavave abrite la superbe Baie des Vierges, l’une des plus belles plages au monde. Au crépuscule, la lumière embrase les pics de l’île.

Ua Huka

Symbole du « panier garni » de la maison du Créateur, Ua Huka est réputée pour son sol sec et ses paysages. Les chevaux sauvages galopent sur cette terre de couleur désertique et les chèvres sauvages grimpent le long des plaines de cette île mystique et pacifique. Ua Huka invite le voyageur à découvrir un univers isolé et préservé où les ancêtres sont intégrés à la vie quotidienne des habitants.

Tahuata

« Le lever du soleil » ou « le foyer qui illumine », Tahuata détient une place bien particulière et poétique dans la construction de la maison du Créateur. Accessible par la mer, l’île est un havre de découvertes pour le voyageur privilégié qui lui rend visite. Des vallées fertiles côtoient des baies à l’eau cristalline, ce lieu d’histoire et de créativité est un paradis exquis et apaisant. La plupart des habitants vivent de l’artisanat tout simplement remarquable, à l’exemple des pièces sculptées sur des os ou du bois rose appelé miro (Thespesia populnea). Le mono’i, célèbre huile fabriquée à base de noix de coco, mélange savoir-faire et parfum traditionnel délivrant des senteurs hypnotisantes et envoûtantes semblables à un elixir d’amour puissant et voluptueux.