Retour en haut de page

Mariage polynésien : une cérémonie riche en symboles


21/02/2022

Il existe dans la culture polynésienne des rituels très anciens liés à la cérémonie du mariage, qui était à l’époque un moyen de créer des alliances entre tribus. Aujourd’hui, ces rituels anciens sont remis au goût du jour par de superbes hôtels qui organisent des cérémonies de mariage traditionnelles ou de renouvellement de vœux. Un moyen de célébrer en beauté son amour lors d’un séjour dans nos îles polynésiennes. Pour en savoir plus sur la tradition du mariage en Polynésie, consultez cet article !

Qu’est-ce qu’une cérémonie de mariage polynésien ?

Mariage-polynesie-moorea

Les cérémonies de mariage Polynésiens sont des événements très importants dans la culture polynésienne. En effet, le mariage polynésien obéissait auparavant à des règles et des rituels précis. Il marquait l’atteinte de l’âge de la responsabilité. Les personnes qui voulaient s’unir devaient obtenir l’accord de leurs parents. Sans cette validation, le mariage n’était pas possible. Se marier en dehors de sa caste sociale ne s’avérait pas concevable, sous peine de perdre ses privilèges et d’être déchu de son rang.

Les enjeux du mariage polynésien

Le mariage polynésien était un moyen de créer des alliances entre les différentes tribus. Le couple jouait alors le rôle de trait d’union entre tribus hostiles ou souverainetés voisines. Dans cette logique, une princesse pouvait être donnée en mariage à l’homme qui régnait sur une autre île afin que la paix soit établie entre les habitants et qu’une alliance puisse se former pour des raisons politiques ou territoriales.

Le rituel prénuptial 

Le rituel prénuptial était très important dans la culture polynésienne. Avant de se marier, les futurs époux devaient passer un certain nombre d’épreuves initiatiques qui leur permettraient d’acquérir des connaissances sur les rites et coutumes du mariage. Ces épreuves étaient conduites par un « tohunga », c’est-à-dire un sorcier ou encore un prêtre chargé de superviser les rites magiques liés au mariage.

Il enseignait aux futurs époux les valeurs ou les croyances religieuses et morales qui devraient être respectées tout au long de leur mariage.

Une fois l’accord conclu, chacune des deux familles plantait une branche de tī (une plante sacrée), qui servait à sceller la promesse d’engagement.

À partir de là, les préparatifs du mariage pouvaient débuter.

Le matin du premier jour de la cérémonie, la famille et les amis de la mariée allaient, sans elle, rendre visite à son fiancé. 

Si, en raison des longues distances, le voyage nécessitait de voyager sur le lagon, voire en haute mer, des pirogues étaient spécialement construites pour l’occasion.

Arrivés sur les lieux, des cadeaux étaient distribués selon un rituel et dans l’ordre spécifié pour le rang de chaque membre.

Après cela, la famille de la mariée rentrait chez elle pour s’occuper des derniers préparatifs de la cérémonie qui avait lieu le lendemain.

Le mariage polynésien : une cérémonie codifiée

Après avoir revêtu leurs tenues de cérémonie et s’être parés de bijoux, de coquillages et de guirlandes de fleurs, le jeune couple, escorté par tout un cortège de personnes, se présentait devant le prêtre pour la cérémonie proprement dite.

Au cours de cette cérémonie, l’assemblée devait d’abord se souvenir de la lignée des ancêtres de chacune des deux personnes à marier, puis rendre grâce aux dieux les plus importants, ainsi qu’à ceux qui ont offert leur protection à chacune des deux familles. 

Ensuite le grand prêtre seul procédait à la bénédiction des mariés, rendant ainsi leur union sacrée et officielle.

Ce n’est qu’après cette très longue cérémonie, au cours de laquelle de nombreuses offrandes étaient faites aux différentes divinités invoquées, que les festivités pouvaient commencer. 

Ces festivités étaient organisées autour d’une grande tāmā’ara’a (banquet) animée de chants et de danses. Le jeune couple prenait place à la place d’honneur. 

Le mariage polynésien aujourd’hui

Aujourd’hui les cérémonies traditionnelles n’ont bien sûr aucune valeur juridique et sont purement symboliques. La quasi majorité de la population est de confession catholique ou protestante et se marie à l’église.

Bien que les religions traditionnelles ne soient plus pratiquées et que l’essence des rituels qu’elles comportaient se soit perdue, de nombreux hôtels et établissements touristiques du pays organisent des cérémonies de mariage inspirées de la tradition. Elles sont devenues extrêmement populaires auprès des visiteurs.

Les célébrités et personnalités connues sont de plus en plus nombreuses à venir se marier, symboliquement, sur les îles polynésiennes. On peut citer des noms comme Mickey Rourke, Dustin Hoffman, Eddy Murphy qui s’était marié sur l’île de Bora Bora.

Outre l’attrait de ces mariages, les îles de la Polynésie française comme Tahiti, Bora Bora, Moorea, sont des destinations privilégiées pour les lunes de miel. Les voyages de noce représentent ainsi plus de 30% des touristes en Polynésie, soit environ 66 000 personnes par an qui recherchent de l’exotisme, de la quiétude et du romantisme.

Exemple de mariage proposé par les établissements touristiques et les hôtels

mariage-polynesien-aranui

Le mariage traditionnel organisé par les hôteliers polynésiens se déroule en général sur une plage ou un îlot corallien (“motu”). Les mariés arrivent à la cérémonie dans une pirogue et sont accueillis par le son d’un groupe qui chante.

Vêtus de costumes traditionnels et parés de guirlandes de fleurs, ils sont unis par un tahu’a, un prêtre de la religion pré-européenne.

La présence d’un groupe de danse, ou une promenade sur le lagon en pirogue, ajoute souvent au plaisir des festivités. Un « certificat » de mariage écrit sur le tapa, un tissu fait d’écorce d’arbre, est souvent présenté pour marquer l’occasion. 

Exotisme, faste, rituel et cadre idyllique se conjuguent donc pour assurer le succès et la renommée de ces mariages polynésiens encore empreints du goût de la fête et de la convivialité qui caractérisaient et caractérisent encore la société polynésienne.


à lire aussi
nuku hiva
Nuku hiva : la plus grande île des Marquises
15/06/2022
croisière île de moorea
Moorea : l'une des plus belles îles de la Polynésie française
22/04/2022
Maori tatoo
Tatouage maori : histoire et origines d'un art polynésien ancestral
07/03/2022