Retour en haut de page

L’art du tressage polynésien à découvrir lors d’une croisière à Tahiti


27/05/2021

Parmi les traditions ancestrales à découvrir pendant votre croisière à Tahiti, l’art du tressage polynésien se matérialise, aujourd’hui, au travers de magnifiques chapeaux, paniers, parures et autres objets divers, tels que le pē’ue, un tapis de tailles variables, confectionné par les femmes polynésiennes…

Le tressage polynésien, au cœur de toute croisière à Tahiti

Le tressage est un savoir-faire, transmis de génération en génération, totalement indissociable de l’identité des Polynésiens. Dans la navigation et la pêche, il permettait de créer des ligatures, des voiles, voire des pirogues. Au quotidien, il s’invitait dans les toitures, la charpente, mais aussi les couvertures, les matelas, les paravents, sans oublier les vêtements. 

tressage artisanal iles australes

La situation insulaire de la Polynésie a longtemps impliqué de compenser l’inaccessibilité de certaines ressources par des alternatives présentes sur l’île : le pandanus et la bourre de coco sont venus remplacer les vis et les clous. Si, depuis, de nouveaux outils sont apparus, le tressage reste utilisé pour les cordages et la confection de nattes, sans parler de la création d’objets artisanaux, que vous ne manquerez pas de voir, au cours de votre croisière en Polynésie française.

À noter que si vous faites une croisière à Tahiti en juillet, vous pourriez profiter du salon de l’artisanat – le Heiva Rima’i – qui réunit, chaque année, une centaine d’artistes des 5 archipels.

Les matières utilisées pour tresser

Parmi les plantes endémiques des îles du Pacifique figurent naturellement le cocotier (kere), mais aussi le pandanus à papillons (appelé ie‘ie) – le premier sert encore aujourd’hui à la conception du costume des danseurs, quand le second est employé dans la vannerie. L’hibiscus (pūrau), sert, quant à lui, à la réalisation du more, aux utilisations variées, allant des jupes des danseuses aux cordes (taura), en passant par des sandales (tïa’a more) ou des nattes (pë’ue).

Dans l’art du tressage polynésien, rien n’est laissé de côté – que ce soient les tiges, les nervures, les feuilles, les écorces ou encore les lianes. Et pour obtenir des créations raffinées (qui plaisent aux touristes des Croisières à Tahiti), les matières premières sont trempées, macérées, imbibées, lissées, battues, séchées…

Peut-être vous initieriez-vous à l’art du tressage, lors de votre croisière en Polynésie française, afin de garder un lien indéfectible entre vous et ses traditions ancestrales ?


à lire aussi
ile de raiatea
Raiatea: la belle île polynésienne
07/10/2022
nuku hiva
Nuku hiva : la plus grande île des Marquises
15/06/2022
croisière île de moorea
Moorea : l'une des plus belles îles de la Polynésie française
22/04/2022